- Les Archives de Gondor :: Les Actualités - http://www.archivesdegondor.net/news -

Tolkien chanté et dansé : bientôt la comédie musicale adaptée du Seigneur des Anneaux

Alors que l’Orchestre national de Lyon aura le privilège d’assurer la première française de la symphonie créée en novembre 2003 en Nouvelle-Zélande et composée par Howard Shore, se profile bientôt la comédie musicale du Seigneur des Anneaux à Toronto (fin mars 2006). Une dérive de la vulgarisation de l’oeuvre de Tolkien ?

La grande première de la comédie musicale est prévue pour le 23 mars, mais elle sera précédée d’une longue série d’avant-premières, à l’affiche dès le 4 février. D’une durée de trois heures, The lord of the rings a donc déjà vécu sa première représentation officieuse devant un public apparemment satisfait, et ce en dépit de quelques incidents techniques. Les premiers retours officiels de la presse ne devraient pas nous parvenir avant la fin mars.

Spectacle associant chant et danse, mais aussi acrobatie et magie, les producteurs espèrent que cela attirera un flux de touristes vers Toronto. Si les producteurs ont une expérience indéniable du spectacle ( l’un a produit le spectacle Jesus Christ Superstar et l’autre le film oscarisé Le patient anglais ), et si des gros moyens ont été mobilisés pour concrétiser le projet, c’est à dire un budget de 27 millions de dollars et une distribution de 55 artistes canadiens et anglais sélectionnés parmi 4000 aspirants, et même si on nous promet un superbe spectacle inédit et sensationnel, on ne peut que s’inquiéter de ce que je qualifierais de « merchandisingation » à outrance de l’oeuvre de J.R.R. Tolkien.

Si j’ai été enthousiasmé par les adaptations cinématographiques de Peter Jackson, la bande originale et la symphonie de Howard Shore, je suis extrêmement perplexe face à cette nouvelle « adaptation ». Je pense en effet ne pas être le seul à faire preuve de méfiance et à être assez inquiet quant au respect de l’oeuvre de Tolkien dans les années à venir. En espérant que la loi du dollar ne vienne pas ternir l’image que ceux qui découvriront la Terre du Milieu à travers des adaptations mièvres uniquement destinées à remplir les caisses des maisons de production…