Où la presse fait son meaculpa dans l’affaire New Line – Tolkien

Le mois dernier, la presse semblait vraiment avoir pris le parti du business; certains ayant qualifié de « dernière croisade » les actions entreprises par Christopher Tolkien pour récupérer les sommes que lui devraient les producteurs de la trilogie de Peter Jackson. Il y a quelques jours, les journalistes du Times ont présenté leurs excuses et ont précisé que l’audition du 6 juin ne visait qu’à fixer une échéance et que Christopher Tolkien agissait pour le compte du Tolkien Estate, organisation caritative. En espérant qu’à l’avenir, la presse se documente un peu plus avant de critiquer…

source : Tolkien Universe