Les Archives de Gondor » Le Guide de la Terre du Milieu » Les Personnages » Gripoil
Les personnages majeurs

Gripoil (en anglais : Shadowfax)

En Bref : L'un des Mearas et fidèle monture de Gandalf qu'il accompagna dans son voyage vers les Terres Immortelles
Race : Méara
Article illustré par une peinture de John Howe

Gandalf & Gripoil © John Howe
par Fagisil (F.G.) et Eleglin (Y.H.)
mise à jour : 10.08.2008
Citation :

“(...) That is Shadowfax. He is the chief of mearas, lords of horses. And not even Théoden, King of Rohan, has ever looked on a better. Does he not shine like silver and run as a smoothly as a swift stream ? He has come for me : the horse of the White Rider. (...)”


“(...) C'est Gripoil. Il est le chef des mearas, seigneur des chevaux. Et Théoden, Roi de Rohan, lui-même n'en a jamais vu de meilleur. Ne brille t-il pas comme l'argent et ne court-il pas avec toute l'égalité d'une rivière rapide ? Il est venu pour moi [Gandalf] : le cheval du Cavalier Blanc. (...)”

J.R.R.Tolkien, The Lord of the Rings / Le Seigneur des Anneaux, Book / Livre 3, Chap. 3.

Gripoil était un descendant de Felaróf, le cheval qui tua Léod et qui fut ensuite dressé par Éorl. Quand Gandalf revint d'Isengard à Edoras, Théoden, sous l'emprise de Saruman, lui ordonna de partir et de prendre le cheval qu'il voulait. Gandalf choisit Gripoil mais ce dernier s'en fut au loin avant que Gandalf eut pu l'approcher. Finalement, Gandalf put rejoindre le cheval et le monter ; ceci était plutôt inhabituel car seuls les Rois de la Marche et leurs fils pouvaient monter les Mearas. Théoden fut d'abord surpris puis furieux, cependant il laissa partir Gandalf avec le cheval. Quand Gandalf revint à Edoras et guérit Théoden, ce dernier lui fit finalement don du cheval de bon gré.

Gripoil était le plus rapide coursier de la Terre du Milieu, le seul à pouvoir distancer les chevaux des Nazgûl et à pouvoir supporter leur présence. Lorsque Gandalf embarqua pour Valinor, il emmena avec lui Gripoil, le cheval qui l'avait porté à chaque bataille de la Guerre de l'Anneau.

Note

Gripoil est la traduction utilisée par Francis Ledoux pour Shadowfax. Cette traduction ne semble pas satisfaire tout le monde dans le cas présent. Edouard Kloczko utilise ainsi Shadowfax dans son Encyclopédie de la Terre du Milieu, tandis que dans les traductions dirigées par Vincent Ferré est conservé le terme Gripoil.
La note suivante concernant Shadoxfax est comprise dans le Guide to the names rédigé par J.R.R. Tolkien afin de faciliter le travail des traducteurs. Vous pouvez la consulter dans A Tolkien Compass (Jared Lobdell) et A Reader's Companion (Wayne. G. Hammond et Christina Scull) :

Shadowfax. This is an anglicized form of Rohan (that is Old English) Sceadu-faex 'having shadow-grey mane (and coat)'. It does not actually occur in Old English. Since it is not Common Speech, it may be retained, though better so in a simplified form of the Rohan name: Scadufax. But since in the text this name has been assimilated to modern English (= Common Speech), it would be satisfactory to do the same in a Germanic language of translation, using related elements. Fax 'hair' is now obsolete in English, except in the name Fairfax (no longer understood). It was used in Old High German (faks) and Middle High German (vahs, vachs), but is, I believe, also now obsolete; but it could be revived in this name, as it is in the English text: for example Schattenvachs? Fax (faks) is still in use in Iceland and Norway for 'mane'; but 'shadow' has no exact equivalents in Scandinavian languages. The Dutch version has Schaduwschicht (shadow-flash), the Swedish Skuggfaxe.

[ Shadowfax. est une forme anglicisée d'un terme rohanais Sceadu-faex (en vieil anglais) 'de crinière (et de robe) gris sombre'. En fait, ce terme n'est pas du vieil anglais. Puisque ce n'est pas de la langue commune, il pourrait être retenu tel quel, ou de préférence sous une forme simplifiée du nom en rohanais: Scadufax. Toutefois, ce terme ayant été assimilé à de l'anglais moderne (= langue commune) dans le texte, il devient correct de procéder de même dans le cas d'une traduction en langue germanique, en utilisant des éléments s'y référant. Fax 'hair' est maintenant désuet en anglais, sauf dans le cas de Fairfax (dont la signification reste inconnue). Il a été utilisé en vieil allemand (faks) et en moyen allemand (vahs, vachs), mais il est aussi, je crois, désuet ; il pourrait cependant être rétabli avec ce nom, comme c'est le cas pour le texte anglais : par exemple, Schattenvachs? Fax (faks) est toujours utilisé en Islande et en Norvège pour 'mane' (en français, 'crinière'); mais 'shadow'(en français, 'sombre') n'a pas d'équivalent exact dans les langues scandinaves. La version hollandaise est Schaduwschicht (shadow-flash), la suédoise Skuggfaxe. ]

J.R.R. Tolkien, Guide to the Names.